La métropole toulousaine a connu, au cours des cinquante dernières années, une croissance démographique exceptionnelle. Elle accueille aujourd’hui plus de 1,3 millions d’habitants. Si cette attractivité nourrit le dynamisme de l’économie locale, elle suscite aussi des effets plus contrastés, qu’il s’agisse des mobilités ou de la consommation d’espaces naturels et agricoles. Pour rendre compte des causes et des conséquences de cette croissance, il est proposé d’observer les motivations et les pratiques des habitants de la métropole d’une part, l’évolution des territoires d’autre part, particulièrement au sein de deux espaces : dans un « cône » Ouest, en direction d’Auch, de Toulouse à L’Isle-Jourdain, et dans un « cône » Nord, en direction de Montauban, de Toulouse à Verdun-sur-Garonne.

Réinterroger les causes de la croissance démographique et l’habiter métropolitain

Les causes de la croissance toulousaine sont pour l’essentiel connues : l’agglomération réunit des atouts en matière économique et de qualité de vie qui la rendent attractive. L’analyse des parcours résidentiels et des représentations de différents types d’habitants permet d’approfondir ces connaissances, notamment pour mieux apprécier les logiques d’installation des ménages au sein de l’espace métropolitain et pour identifier ce pourquoi ils arrivent dans la métropole, y restent, changent de lieu de résidence et pour certains la quittent. Il s’agit aussi de comprendre comment leurs pratiques structurent l’espace et motivent des politiques publiques.

L’évolution des déplacements depuis le périurbain

Au-delà des projets d’amélioration des transports en commun, dont elle reste pour partie à l’écart, la desserte des espaces périurbains toulousains est engagée dans des évolutions de long terme. De nouvelles pratiques comme l’utilisation des données numériques pour l’organisation des déplacements se mettent en place. A cela s’ajoutent la demande des habitants et la volonté d’une partie des élus d’intégrer mieux les déplacements dits « doux » dans une perspective d’amélioration du cadre de vie et de valorisation de l’environnement. Cela donne notamment lieu à de nouvelles réflexions sur les espaces et équipements publics périurbains, ainsi qu’à l’aménagement de sentiers ou de pistes cyclables. Dans ce contexte, il s’agit d’analyser, au regard de l’offre de mobilité disponible et de son évolution dans le temps long, trois dynamiques en cours : les aspirations et les pratiques des habitants visant à moins se déplacer, en particulier en lien avec le développement du travail à distance ; les usages des outils numériques pour faciliter leurs mobilités à l'articulation entre les déplacements automobiles et les autres modes ; enfin, la capacité des territoires à trouver ou retrouver des chemins locaux ou territoriaux permettant de diversifier les modes de déplacement sans voiture.

Les espaces naturels et agricoles à proximité de la métropole

La métropole toulousaine s’insère dans un vaste territoire où les espaces naturels et les activités agricoles jouent un rôle structurant. Ceux-ci restent inégalement aménagés ou protégés par les collectivités territoriales, mais ils pourraient constituer un levier nouveau de l’attractivité métropolitaine ou être le support d’un renouvellement des rapports entre les territoires urbanisés et les territoires non-urbanisées. L’enjeu est d’interroger les coopérations interterritoriales et les stratégies métropolitaines mises en œuvre autour des espaces naturels et agricoles, à l’aune des attentes, des perceptions et des pratiques des habitants de la métropole. Le questionnement n’exclut pas les tensions et contradictions d’usage qui affectent ces lieux considérés par certains comme des espaces de contemplation ou de loisirs et par d’autres comme des espaces à vocation productive.

 

Thèmes : Participation et initiatives habitantes / Démographie et densité / Mobilités / Paysages et biodiversité

Elus

Jean-Luc Moudenc
Président de Toulouse Métropole, Maire de Toulouse
François Chollet
Vice-Président de Toulouse Métropole, chargé de la Prospective, de la contractualisation et de la programmation métropolitaines, Adjoint au Maire de la Ville de Toulouse

professionnels

Pierre-Emmanuel Reymund
Responsable de mission Prospective métropolitaine, partenariats, innovation territoriale, Toulouse Métropole
Elsa Amadieu
Directrice de l’aménagement, Toulouse Métropole
Yann Cabrol
Directeur des coopérations territoriales, Agence d’urbanisme et d’aménagement Toulouse Aire Métropolitaine
Catherine Carot
Directrice de l’environnement et du développement durable, Toulouse Métropole
Florence Mizzi
Mission Prospective et futurs urbains, Agence d’urbanisme et d’aménagement Toulouse Aire Métropolitaine
Jacques Rosen
Directeur délégué à l’aménagement, Ville de Toulouse et Toulouse Métropole
André Thomas
Directeur général des services de Toulouse Métropole et de la Ville de Toulouse

responsables scientifiques

Fabrice Escaffre
Maître de conférences, Université Toulouse Jean Jaurès – LISST-Cieu

Documents