La gestion des affaires urbaines sous contrainte des fluctuations démographiques touristiques :

étude de cas à Marseillan

L’importante activité touristique de la commune de Marseillan induit d’importantes variations démographiques saisonnières. La population y est presque multipliée par dix au plus fort de la saison, passant de 8 000 habitants en hiver à près de 60 000 en été. Le cas de Marseillan est emblématique de très nombreuses petites et moyennes villes françaises, où le tourisme constitue l’une des principales activités économiques.

Cette situation a des conséquences importantes en matière de gouvernance urbaine que la recherche vise à analyser. Il s’agit d’étudier les modalités d’organisation de l’action publique et de la gestion urbaine dans ce contexte d’une population « à deux vitesses ». L’action publique urbaine s’exerce dans des situations radicalement différentes en saison et hors-saison, ce qui pose des problèmes d’organisation très spécifiques et pèse sur les conditions de cette action. En outre, les équilibres sociopolitiques qui sous-tendent la vie de la commune sont significativement dépendants de cette situation.

Notre travail, basé sur des entretiens et des observations commentées par les acteurs, viendra ainsi interroger les paradoxes de l’action publique locale en situation de variation démographique extrême, sur des sujets aussi divers que l’aménagement urbain, la gestion des services urbains, les politiques touristiques, la gestion des équipements et des espaces publics, la régulation des marchés de l’habitat, les questions environnementales ou encore l’animation et la vie locale.

Les élus locaux et les services de la collectivité contribuent, avec l’équipe de recherche, à mettre en exergue les problèmes spécifiques liés à la production de l’action publique dans un contexte de variations démographiques extrêmes. Par ailleurs, la situation de Marseillan sera rapportée à celles d’autres villes au profil similaire, qui constitueront des études de cas secondaires à des fins comparatives.

Equipe de recherche

Joël Idt (Université Paris-Est Marne-la-Vallée – Lab’Urba), responsable scientifique

Jules-Mathieu Meunier (Lab’Urba)

Bruno Yvin (Alphaville)

Lucie Renou (LATTS)

 

Elus

Collectivité associée : Mairie de Marseillan (Hérault)

Documents

Evenements

  • test