Tournus, 5562 habitants, ville centre de la communauté de communes du Mâconnais-Tournugeois  (15 866 habitants pour 24 communes) est située dans le département de Saône et Loire. Marquée depuis plus de trente ans par la désindustrialisation, la perte et le vieillissement de sa population, cette petite ville, en quête d’une nouvelle trajectoire de développement, s’appuie à la fois sur un tissu associatif dense et sur la coopération intercommunale pour structurer un projet de territoire soutenable.

Construire un système alimentaire local

La recherche vise la construction d’un système alimentaire local intégrant les questions sociale, écologique et économique. C’est dans cette perspective que s’est noué le collectif de recherche action participative. Comment permettre l’accès de tous à une alimentation saine ? Comment développer une production locale qui favorise l’autonomie alimentaire du territoire ?

L’alimentation est une expérience du quotidien qui touche aux dimensions de la sensibilité, de la sociabilité voire de l’opinion ; elle sera érigée en question démocratique de manière à générer un pouvoir d’agir individuel et collectif sur le devenir du territoire. Cela passe par le regroupement des initiatives locales, diverses et dispersées autour d’une recherche d’autonomie alimentaire fondée sur la mixité sociale, les solidarités de proximité, le développement de pratiques d’autoproduction à l’échelle de la ville de Tournus et de son bassin de vie.  Aussi faire de la démocratie alimentaire un projet de développement commande-t-il différentes étapes de capacitation territoriale.

Saisir la question alimentaire par un diagnostic participatif

Le premier temps est celui du diagnostic participatif qui définit comment des ressources et initiatives locales liées à l’alimentation peuvent faire l’objet d’une appropriation par un public élargi, l’enjeu se publicisant avec l’élargissement des publics au sein d’ateliers participatifs et forums hybrides qui se dérouleront dans des lieux identifiés sur l’ensemble du territoire intercommunal.

Le deuxième temps sera consacré au déploiement des actions sur le territoire intercommunal et des arènes participatives s’y adossant (Ateliers cuisines, intervention de paysans pédagogues, atelier jardinage et préservation de la biodiversité avec divers publics, échange de savoirs selon les méthodes de l’éducation populaire, déploiement du maraichage bio et mise à disposition des terrains au service de l’économie sociale et solidaire).

Le troisième temps restituera ce travail dans la co-rédaction d’un document référent sur l’un des volets essentiels d’un projet alimentaire territorial : la construction d’une citoyenneté active pour orienter le système alimentaire local vers plus de justice sociale et environnementale, une reconnexion entre alimentation et agriculture, l’identification des ressources pour un changement de modèle alimentaire.

Equipe de recherche

Dany Lapostolle, Responsable scientifique, Université de Bourgogne Franche-Comté – THéMA

Matthieu Duboys de Labarre, AgroSup Dijon – CESAER

Christophe Rynikiewicz, Université de Bourgogne Franche-Comté – MSH

Mathilde Ferrand, Université de Lyon – LER

Elus

Bertrand Veau, Maire de Tournus

Jean-Paul Pin, Conseiller municipal délégué de Tournus, Adjoint à la démocratie participative

Christine Simoulin, Maire-Adjointe au développement durable

professionnels

Marie-Pierre Berthier-Maître, Directrice Générale des Services, Mairie de Tournus

Marc Borrel, Président, Economie Solidarité Partage

Fanny Gonzalez, Directrice, Economie Solidarité Partage

Gérard Morin, Président, Tournugeois vivant

Documents

Evenements

  • xx

    xx