Vire Normandie, commune nouvelle créée en 2016 issue de la réunion de huit communes, rassemble 18 000 habitants et 11 500 emplois. Ville de la reconstruction, elle se distingue par son économie avec un quart d’emplois industriels, un taux de chômage inférieur à la moyenne du département et à la moyenne nationale (7,7% contre respectivement 8,7% et 8,5%). Cette résistance à la désindustrialisation rend ce territoire singulier, au regard d’autres petites villes.

Vire Normandie, une ville nouvelle attractive pour ses emplois

Terre d’entreprise, Vire Normandie possède un tissu économique important avec 167 emplois pour 100 actifs résidents, dans des industries diversifiées telles que la fabrication de denrées alimentaires, le travail des métaux ou le secteur des transports. Cette présence industrielle diversifiée fait toute la spécificité de Vire Normandie, et ce en l’absence de grands équipements structurants. Des entreprises importantes ont été créées et développées sur ce territoire comme Chatel (dans le domaine des transports), Guy Degrenne (arts de la table) ou la Normandise (alimentation pour chiens et chats). Vire est donc un creuset d’entrepreneuriat industriel, datant du 19ème siècle et qui perdure aujourd’hui.

Repenser le lien entre ville moyenne et industrie

La distinction de Vire Normandie en tant que lauréate des programmes Action Cœur de Ville (sur la redynamisation du centre-ville) et Territoire d’Industrie (sur le soutien aux projets de développement industriel) souligne les enjeux spécifiques liés au développement des villes moyennes, qui ont joué un rôle central dans l’industrialisation du pays. Si ce rapport entre industrie et villes petites et moyenne est souvent associé à l’image du déclin, des fermetures d’usines et des friches, Vire contredit cette trajectoire ; la singularité de Vire serait due à la qualité des interactions entre acteurs locaux publics et privés et avec les territoires proches. Les décisions industrielles seront analysées ici comme un processus de décision collective, multi-agents, embarquant acteurs publics et privés. En outre, plusieurs champs de politiques publiques (emploi et accompagnement des restructurations, investissement dont recherche-développement, cadre urbain) peuvent interférer avec le développement industriel ; la recherche visera à montrer comment ces différents champs interfèrent ou non avec les dynamiques industrielles. 

Les processus de développement des dynamiques économiques

Le projet place l’attention non pas sur les facteurs mais sur les processus de développement, à savoir sur la façon dont des projets d’entreprise naissent et se développent. Une analyse rétrospective du territoire depuis les années 1970 permettra tout d’abord de retracer les grandes dynamiques industrielles, en lien avec une analyse des interactions spatiales. Pour incarner ces trajectoires, une série de monographies sur les entreprises de Vire sera effectuée et rendra compte d’une dynamique économique et organisationnelle particulière. Enfin, une enquête sur les politiques publiques sera menée par des entretiens auprès des institutions et des dispositifs publics.

Equipe de recherche

Gilles Crague, Responsable scientifique, École des Ponts-Paristech – CIRED

Denis Carré, Université Paris-Nanterre – EconomiX

Franck Nadaud – CIRED

Elus

Marc Andreu Sabater, Maire de Vire Normandie, Conseiller départemental, Président de la communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau

professionnels

Annie Rossi, Directrice générale des Services de la Commune nouvelle de Vire Normandie

Documents

Evenements

  • xx