PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Habitat

Plus qu’à travers ses différentes dimensions spatiales et sociales, la question de l’habitat est ici abordée sous l’angle des politiques locales du logement dans les différentes agglomérations. La question de l’échelle de ces politiques est ainsi soulevée dans l’analyse transversale à travers l’analyse des PLH. Les réponses au questionnaires ouvrent d’autres pistes d’analyse, en particulier la mixité sociale et l’action foncière.

Réponses au questionnaire

Les questions se focalisent en particulier sur :

  • La situation locale du logement (structuration des marchés immobiliers de l’agglomération ; dynamique des différents segments du marché).
  • Les concepts mobilisés dans l’élaboration des politiques locales du logement (critères et échelles de la « mixité sociale » ; mobilisation dans l’action publique).
  • Les modalités d’élaboration et de mise en œuvre des politiques locales du logement (mise en œuvre des orientations des PLH ; types de dispositifs et d’outils mis en place pour tenter de réguler les marchés de l’immobilier ; organisation de la programmation de logements sociaux dans les projets urbains).

L’émergence du pouvoir d’agglomération dans le champ de l’habitat : avancées et limites actuelles.

La recherche s’intéresse à la manière dont le pouvoir d’agglomération se saisit du rôle de « chef de file » que semble vouloir lui confier le législateur dans un domaine de l’action publique caractérisé par la fragmentation de la responsabilité politique : le logement. En tant que délégataires des aides publiques à la construction et maîtres d’ouvrage des Programmes Locaux de l’Habitat (PLH), les communautés sont en effet censées coordonner les politiques menées par les différents acteurs locaux (communes, département, organismes d’HLM, etc.) dans un sens conforme aux orientations nationales ainsi qu’aux stratégies territoriales. L’analyse porte sur les agglomérations de Lyon, Nantes et Toulouse, soit trois configurations territoriales contrastées (au regard de l’antériorité de la culture de l’habitat, de la part respective de la coopération et du conflit dans la culture politique locale, etc.). Elle s’efforce d’identifier dans chaque cas les techniques mobilisées par les EPCI pour favoriser l’équilibre social de l’habitat ainsi que les avancées et les limites inhérentes à celles-ci.

Equipe

Mathilde Cordier, Jules-Mathieu Meunier
Laboratoire Lab-Urba, Institut d’Urbanisme de Paris, Université Paris Est

Villes etudiees

Publications

Cordier Mathilde, Meunier Jules-Mathieu, « L’émergence du pouvoir d’agglomération dans le champ de l’habitat  », in Bourdin A. et Prost R. (dir.), Projets et stratégies urbaines, regards comparatifs, Marseille, Parenthèses, 2009.