PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
GPV Hauts de Garonne

Présentation du site

Les communes de Bassens, Cenon, Floirac et Lormont, signataires avec l’État d’une convention territoriale GPV font partie de ce secteur de la rive droite qui a accueilli l’essentiel du logement social bordelais. Demeuré longtemps enclavé, il bénéficie cependant d’atouts non négligeables comme sa grande qualité paysagère, la proximité géographique de Bordeaux et la présence du tramway. Ces opportunités sont considérées par les initiateurs du GPV comme étant les meilleures ressources d’action pour inverser la situation actuelle : faire d’une rive repoussoir, une rive offrant des sites d’accueil pour une nouvelle population et par là même réussir à casser l’image négative imposée par l’histoire.

Démarche et méthodologie

L’objectif poursuivi à l’horizon 2012 est de réintégrer des quartiers de communes populaires (11 sites identifiés) à la vie de l’agglomération. À cette échelle, l’innovation du GPV est d’abord de représenter un mode peu courant de coopération intercommunale au sein de la CUB. Elle est aussi dans le processus de transformation de l’image d’un vaste territoire. C’est un « projet processus » qui passe par la recherche d’une « qualité urbaine, paysagère, architecturale », par la construction d’équipements culturels d’agglomération et une offre diversifiée d’habitat.

Chronologie

Années 60, début 70 ZUP des hauts de Garonne
2001 Convention GPV entre l’État et 4 communes de la rive droite.
2003 Validation du projet par l’ANRU.
2004 Lancement des premières opérations de démolition/reconstruction (avec charte qualité urbaine)

Programme

  • 11 sites opérationnels, 2500 logements démolis, 5200 logements construits.
  • Parc des coteaux : coulée verte de 400 hect, 26 km de ballades
  • Représentant 600 millions d’euros d’investissement sur 6 ans
  • Autres actions : Centre culturel d’agglomération Cenon le rocher

Acteurs

Portage politique
  • Comité de pilotage GIP : État (ANRU), collectivités locales, CUB.
Pilotage technique
  • Comité technique GIP et équipe pluridisciplinaire.
Maîtrise d’œuvre urbaine
  • Equipes MOUS (une par ville)
  • Professionnels