PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Quais Rive Gauche

Présentation du site

Le glissement progressif sur 30 ans du port de la ville centre vers l’aval du fleuve libére progressivement dans les années 80 une vaste emprise foncière. Dans ce contexte, les quais rive gauche constituent un des espaces les plus emblématiques de l’agglomération par la qualité du paysage urbain qu'ils constituent (4,5 km) et par leur patrimoine architectural. À partir de 1999, un grand projet d’aménagement est lancé sur cet espace, séquencé en cinq tronçons successifs. Quatre font l’objet d’un concours remporté par le paysagiste Michel Corajoud et destiné à « jardiner les quais » en les transformant en promenade urbaine. Une cinquième séquence réhabilite une série de hangars en ensemble commercial : « quai des marques. »

Démarche et méthodologie

La mutation des quais demeure avec le tramway un des grands gestes emblématiques de la transformation de l’espace bordelais. Il ratifie d’abord une rupture historique, en devenant en lieu et place du port un parc urbain contemporain aux activités ludiques et touristiques. Dans un temps plus court, il incarne un autre retournement d’ampleur, le passage d’une ville vouée au tout automobile vers une ville à l’espace public partagé (pietons, cyclistes). C’est une rupture culturelle qui. révèle une nouvelle urbanité comme le montre le succès inattendu du miroir d’eau, véritable symbole de l’appropriation de cet espace par le grand public.

Chronologie

1988-1994 Phase de réflexions et concours d’idées (les deux rives)
1996 Premières démolitions de hangars.
1998 Concours d’architecture.
1999 Réhabilitation Hangar 14.
2000 Présentation projet les « quais jardinés » de Corajoud.
2007Le tramway sur toute la longueur de la façade-Départ du croiseur Colbert.
2009 Fin des travaux..

Programme

  • Aménagement de 4,5 km de quais sur 80 m de large.
  • 5 séquences d’aménagement : Parc paysager, sports (S1) ; miroir d’eau, tourisme (S2) ; prolongement quinconces, tourisme (S3) ; activités loisirs, culture (S4), Commerces (S5).
  • Coût global : 128 millions d’euros (partie publique)

Acteurs

Acteurs
Portage politique
  • Comité de pilotage :CUB
  • Aménageur privé (séquence 5)
Pilotage technique
  • Missions quais (CUB, ville de Bordeaux)
Maîtrise d’œuvre urbaine
  • Michel Corajoud.

A lire aussi