PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Développement durable et modèles de ville

Présentation

Le modèle rhénan, qui se situe entre Fribourg et Amsterdam, renvoie aux villes compactes, caractérisées par une faible mobilité automobile, une relative mixité fonctionnelle, une ségrégation limitée et un réseau d’espaces naturels intégré. Ce modèle écologiquement correct est en train d’être réalisé au cœur de l’agglomération bordelaise, appuyé sur le rôle stratégique du tramway, rebatisseur de ville, paradigme emblématique du développement urbain durable. Mais, le vrai modèle rhénan ne peut-être pas circonscrit à l’intra-muros, il doit toucher l’aire urbaine, la réorganiser complètement sous forme d’axes et de pôles. Or pour une grande partie de l’agglomération, on est en présence d’un tout autre modèle que l’on peut qualifier de pompidolien, avec bimotorisation, accession à la propriété dans des tissus urbains à faible densité.

Démarche et méthodologie

La démarche consiste à analyser, en s’appuyant sur l’exemple de Bordeaux, l’installation d’un transport en commun moderne et les larges bénéfices qui en découlent, faisant système. Au point de pouvoir affirmer que nous entrons, après d’autres grandes villes, dans la construction d’un « modèle urbain » de développement durable, le modèle rhénan. De nombreux indicateurs sont ainsi passés en revue : habitat, espace public, activité économique. La question est de savoir in fine qui peut l’emporter de ce modèle mis en place de manière volontariste ou du modèle pompidolien (la ville américaine) dominant depuis 30 ans. Dans une agglomération qui progresse en population de 1 % par an, où vont les flux et comment les orienter ? Quelle stratégie de marketing urbain faut-il mettre en œuvre pour rhénaniser les périphéries ?