PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Politique de rénovation des centres villes

Présentation

La recherche met en lumière les tensions et compromis entre les deux logiques qui sont au cœur de la politique des ZAC centre ville. Une logique de planification engagée au niveau communautaire, tournée vers la recherche de complémentarité à l’échelle de l’agglomération et qui entend mettre en réseau les différentes centralités. Une logique d’affirmation communale plus tournée vers la mobilisation des intérêts locaux et la légitimation du pouvoir politique qui, sans que soient anticipés leurs effets combinés, peut amener au développement de projets concurrents sur l’espace communautaire. L’association entre logique de projet et logique de gestion tend ainsi à diluer la cohérence technique de l’action communautaire. La dimension participative de la démarche venant de surcroît renforcer dans ce jeu la légitimité des communes à remettre en cause les objectifs communautaires.

Démarche et méthodologie

La démarche vise à décrypter la manière dont les élus, les experts et les techniciens engagés dans les projets de ZAC centre ville tentent de mobiliser les forces sociales et économiques dans la fabrication des formes de centralité. Ceci conduit à étudier les processus de mobilisation et de participation mis en place par les pilotes des projets. Ainsi, l’intégration des préoccupations locales relayées fortement par les élus se traduit généralement par une baisse du niveau d’élévation de l’habitat envisagé et une dilution des logements sociaux dans l’espace. La logique de l’efficacité technique (permettre une densification et une diversification sociale de l’espace communautaire) s’incline devant la double logique politique de légitimation participative et du calcul éléctoral et conduit à une baisse des ambitions de départ.