PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Parc de la Deûle

Présentation du site

Le Parc de la Deûle émane du projet de l’OREAM-Nord de relier la métropole lilloise au bassin minier en formant une « aire centrale urbaine » d’échelle européenne. À partir des terrains préemptés dans les années 1980, une vaste opération a été mise en œuvre selon un projet dessiné en 1995 par l’équipe de J. Simon, JN. Capart et Y. Hubert. Cet « équipement de nature » à l’échelle de la métropole transfrontalière, où l’on veut développer de nouveaux rapports entre ville et campagne, entre citadins et ruraux a reçu plusieurs récompenses. Au cœur du parc, le jardin Mosaïc connaît un succès non démenti.

Démarche et méthodologie

L’histoire ancienne du projet a nécessité une analyse à la fois diachronique et synchronique. Il s’agit de comprendre ce qui différencie profondément les deux projets, mais aussi de mettre en évidence la persistance de thématiques qui les relient à travers le temps. Mais à travers l’étude de ce projet, c’est l’évolution des regards des aménageurs et de leur approche du territoire qui est révélée. L’analyse a alimenté la synthèse sur les formes de renouvellement urbain dans la ville de tradition industrielle.

Chronologie

1968 Premier projet du Parc de la Deûle
1993 Création d’un syndicat mixte du Parc de la Deûle
1995 Projet JNC-Simon
2004 Inauguration du Parc Mosaïc

Programme

Sites
  • Parc Mosaïc: 33 ha
  • Total prévu en 2009 : 1000 ha

Acteurs

Portage politique
  • LMCU
Pilotage technique
  • ENM
Maîtrise d’œuvre urbaine
  • Paysagistes : Jacques Simon – JNC International

A lire aussi