PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES
Grands projets et stratégies urbaines

Présentation

Quoi que la loi SRU réaffirme l’importance de la planification, la multiplicité des acteurs, des scènes et des procédures qui participe de la fabrique de la ville, ne permet guère un tel chaînage entre pensée et action, définition des objectifs stratégiques, planification temporelle et spatiale des opérations à mener puis mise en œuvre opérationnelle. Les villes se produisent davantage par gestion d’un portefeuille d’opérations menées au gré des opportunités. Cette réalité signe-t-elle l’ingouvernabilité de la production de la ville ou bien des formes de coordination, voire de régulation de l’action collective qui échappe simplement au strict cadre légal, si ce n’est à la rationalité linéaire qui imprègne les démarches de planification classique ? Afin d’apporter quelques éléments de réponse à cette question, cet axe de recherche s’intéresse aux modalités organisationnelles de la production de la ville.

Démarche et méthodologie

Cet axe de recherche s’appuie sur la mise en perspective des démarches de planification sur l’agglomération lyonnaise depuis le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme démarré en 1969, jusqu’à l’élaboration actuelle du SCOT par rapport aux autres formes d’organisation et de coopération mises en place par les acteurs publics ayant en charge la métropole lyonnaise. Entre cadre de la loi SRU et réalités protéiformes de terrain, les écarts constatés permettront de repérer les scènes alternatives où s’opèrent des formes de coordination entre acteurs de différents niveaux et de différentes nature, les lieux et les moments où s’élaborent les stratégies collectives ainsi que leurs révisions et qui sous-tendent cette action organisée qu’est la production de la ville.