PLATE-FORME
D’OBSERVATION
DES PROJETS
DE STRATÉGIES URBAINES

La métropole fragile

Sous la direction d'Alain Bourdin, Editions du Moniteur, paru en janvier 2016

L’opposition entre la France riche des métropoles et celle, délaissée, des zones rurales ne correspond pas à la réalité, mais le succès de cette image illustre des ignorances, qui concernent en particulier les territoires métropolitains. Les équipes de recherche du programme Popsu 2 ont choisi de s’intéresser aux fragilités que recèlent ces territoires, à partir des exemples des villes de Marseille, Toulon, Toulouse, et ce, au-delà du seul domaine des « politiques de la ville ». Comment analyser la fragilité et la définir ? Cet ouvrage tente de le faire à travers une revue critique des différents outils statistiques existants et, plus qualitativement, en montrant le rôle essentiel de l’inconfort urbain. Il présente d’abord les trois agglomérations étudiées pour situer les caractéristiques du contexte, l’histoire politique récente et développer des éléments de problématique spécifiques à chacune d’elles : récurrence de la pauvreté à Marseille, métropolisation rapide à Toulouse, développement tardif de l’intercommunalité à Toulon. Le livre s’attache ensuite à l’énonciation (dans les études et documents d’urbanisme) et à la perception de la fragilité par les acteurs locaux et la population concernée. Il interroge enfin l’action publique qui peut devenir génératrice de fragilités et, en tout cas, peine à l’opérationnaliser dans les savoirs et pratiques de l’urbanisme.

Economie de la connaissance. Une dynamique métropolitaine ?

Sous la direction d'Elisabeth Campagnac-Ascher, Editions du Moniteur, 2015

L’attrait des collectivités locales pour l’économie de la connaissance s’est traduit récemment, dans plusieurs agglomérations, par le lancement de nombreux projets urbains. Bien que couvrant un champ très large d’actions publiques, de l’économie de l’innovation à l’économie créative en passant par la formation et l’éducation, tous se veulent emblématiques de l’économie et/ou de la société de la connaissance.
Au-delà d’une nécessaire définition de ce que recouvrent ces notions, ce livre poursuit une triple ambition : élucider le statut de l’économie de la connaissance dans le développement territorial et le processus de métropolisation ; identifier sa place et ses enjeux dans les stratégies urbaines ; en apprécier les retombées sur la « fabrique » urbaine à partir d’exemples de projets.
Soulignant la nécessité de décliner l’économie de la connaissance en ses diverses composantes, il aborde ces questions à travers 4 axes thématiques : économie de la connaissance et dynamiques de croissance ; économie de l’innovation ; économie de la créativité ; société de la connaissance. Il contribue à mettre à mal toute vision déterministe du rapport économie de la connaissance/métropolisation et à souligner le rôle des politiques publiques dans les orientations suivies

Faire métropole. De nouvelles règles du jeu ?

Sous la direction de Marie-Pierre Lefeuvre, Editions du Moniteur, paru en octobre 2015

Ce livre s’intéresse à la régulation des métropoles. Le terme « régulation » renvoie à la production par les acteurs ou par les institutions d’un ensemble de règles, plus ou moins stabilisées. À partir d’enquêtes minutieuses menées sur quatre agglomérations françaises − Bordeaux, Grenoble, Nantes et Strasbourg −, il met l’accent sur la pluralité des régulations métropolitaines : régulations techniques relatives aux coopérations intercommunales sectorielles ; régulations du champ politique, s’organisant autour de la compétition pour le leadership métropolitain et du fonctionnement de la démocratie locale ; régulations structurées autour de projets impliquant des acteurs clés du développement territorial… L’ouvrage s’intéresse donc à la fois aux règles qui organisent la production de la ville et à celles qui structurent le champ politique local, à l’échelle de ces métropoles en construction. Le constat dressé est que si de nouveaux « jeux d’acteurs » apparaissent, ceux-ci sont conditionnés par l’historicité de leurs cadres d’action.

Les Publications par ville

Strasbourg métropole, Images et récits pour la ville archipel

Sous la direction de Cristiana Mazzoni et Luna d’Emilio, Editions La commune, 2014

Strasbourg métropole, Ourlets urbains dans la ville-mosaïque

Sous la direction de Cristiana Mazzoni et Andreea Grigorovschi, Editions La commune, 2014

De la technopole à la métropole ? L'exemple de Grenoble

Sous la direction de Gilles Novarina et Natacha Seigneuret, Editions du Moniteur, 2015

Grâce à son dynamisme, Grenoble truste depuis des années les sommets des classements internationaux en tant que cité de l’innovation. Aujourd’hui, la technopole se rêve métropole et réfléchit à son attractivité dans un contexte de concurrence entre les grandes villes européennes.
À l’issue de trois années d’observation des projets et stratégies urbaines, l’ouvrage renouvelle le regard porté sur la région grenobloise. Il analyse à la fois la situation actuelle, les enjeux et les défis à relever pour passer de la technopole à la métropole. Il s’interroge sur le décalage existant entre les performances technologiques et le faible dynamisme urbain (ralentissement de la croissance, solde migratoire négatif) et imagine une meilleure articulation possible entre économie productive et économie résidentielle. Il montre, dans un contexte où la gouvernance reste avant tout l’affaire des élus, les difficultés à faire émerger un débat public sur le modèle métropolitain de développement. Cet ouvrage, qui s’adresse aux professionnels autant qu’aux chercheurs, est ponctué d’apports extérieurs, qui mettent en perspective Grenoble avec d’autres métropoles françaises et étrangères.

Une trajectoire métropolitaine. L'exemple de Toulouse

Sous la direction de Fabrice Escaffre et Marie-Christine Jaillet, Editions du Moniteur, 2016

Toulouse est une métropole attractive qui connaît, depuis les années 1970, un des plus forts développements économique et démographique des villes françaises. Son dynamisme repose sur une économie portée par l’innovation scientifique et technologique, soutenue par les politiques locales ; il a engendré un double mouvement de polarisation des activités et d’étalement urbain entraînant de profondes recompositions dans l’organisation des territoires.
Ce livre s’attache à étudier un moment particulier de la trajectoire de l’agglomération toulousaine – les années 2010 à 2014 – sur fond de valorisation du rôle économique des métropoles et de renforcement de leur construction intercommunale.
Comment Toulouse tire-t-elle son épingle du jeu ? Quels sont ses atouts pour advenir métropole ou pour l’être davantage ?
Pour apprécier le processus et les transformations à l’œuvre, le livre commence par décrypter le territoire métropolitain, ses atouts comme ses fragilités, puis se concentre sur les politiques de développement urbain durable. Sont ensuite abordées différentes facettes de l’économie et, plus largement, de la société de la connaissance – centrale dans l’affirmation de la stratégie urbaine toulousaine comme dans la compétition qui engagent les métropoles françaises aux plans national, européen et mondial.